Jeudi 18 octobre 2018

Prix Art Humanité

Photo de groupe des organisateurs, sponsor et lauréates du 4e Prix Art Humanité
De gauche à droite : Balthasar Staehelin, directeur adjoint du CICR, Nabil-Jean Sab, banque CPCI, Me Matteo Pedrazzini, président de la Croix-Rouge genevoise, Marta Revuelta, lauréate du Prix du Jury, Comtesse Barbara Zanon di Valgiurata, présidente du Jury, Anne-Sooraya Takoodial, lauréate du Prix du Public, Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD – Genève, Stéphanie Lambert, directrice générale de la Croix-Rouge genevoise.
Le Prix Art Humanité, nouvelle dénomination du Prix artistique Croix-Rouge HEAD – Genève, a été créé en 2015 par la Croix-Rouge genevoise, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la HEAD – Genève, Haute école d’art et de design. Il récompense un projet qui allie, avec sensibilité et succès, élan artistique et engagement humanitaire.

Le Prix de l’édition 2018 a été remis à Marta Revuelta pour sa réalisation « Profilage Facial ». Le projet expose les nouvelles technologies de reconnaissance faciale, associées à l’apprentissage automatique par les ordinateurs (machine learning), qui permettent d’extraire et d’analyser les caractéristiques physiques du visage d’une personne et d’ainsi discerner et dessiner un type de personnalité ou une tendance comportementale. On appelle cela le profilage facial.

Les techniques de machine learning sont de plus en plus utilisées dans des domaines aussi variés que le recrutement, la sécurité dans les immeubles et les aéroports, les services de renseignements ou les contrôles d’accès dans les entreprises.

Le travail de Marta Revuelta est constitué de techniques mixtes, associant des éléments en 3D, un outil « arme/camera » et une machine classifiant les personnes. Il vise à analyser et expliquer l’ingérence croissante de la technologie dans la sphère privée de l’être humain, l’évolution de la physionomie, la place et le rôle « d’étiquetage » des machines et l’importance de l’apport humain dans l’entrée des données avant l’élaboration par des systèmes d’intelligence artificielle.

L’aspect « progrès technologique » se trouve intimement lié à la notion « d’être humain » et la réflexion est accompagnée d’une réalisation plastique et didactique forte, engagée et aboutie.

L’œuvre a été réalisée en collaboration avec : Olivier Rey – Modélisation et impression 3D, Laurent Weingart – Développement logiciels et Marc Wettstein – Construction.

Doté de 5 000 francs, le Prix était ouvert aux étudiantes et étudiants ayant accompli au moins quatre semestres à la HEAD – Genève, ainsi qu’aux titulaires d’un Bachelor ou Master datant de moins de cinq ans. Les travaux ont été jugés en fonction de leur originalité, de la qualité de leur réalisation et de leur cohérence avec le thème du Prix.

Le public a également eu la possibilité d’élire le candidat de son choix et de lui attribuer le Prix du public, doté de 2 000 francs.

Grâce à une diffusion de la cérémonie en streaming sur Facebook, les personnes présentes et les internautes ont pu suivre intégralement la cérémonie et voter pour l’une des cinq œuvres finalistes.

Anne-Soorya Takoordial a ainsi été désigné lauréate du Prix du Public pour son travail en Communication visuelle « The Pussy Talk », une application qui permet de localiser, d’identifier, et de s’informer sur les douleurs sexuelles féminines. « The Pussy Talk » est un outil qui permet de s’informer pour comprendre et s’approprier pleinement ses douleurs et son corps.

Site internet du Prix : www.prixarthumanite.com

Contact

Croix-Rouge genevoise
Françoise Diggelmann, Responsable Communication
Tél. + 41 22 304 04 19, f.diggelmann@croix-rouge-ge.ch

HEAD – Genève
Sandra Mudronja, Responsable Communication & Relations extérieures
Tél. + 41 22 388 51 19, sandra.mudronja@hesge.ch

CICR
Philippe Stoll - Head of Communication Policy and Support
Tél. +41 22 730 31 40, pstoll@icrc.org

Composition du jury
  • Barbara Zanon di Valgiurata, Présidente du jury ;
  • Julie Enckell Julliard, Responsable du Département du développement culturel de la HEAD – Genève ;
  • Philippe Stoll - Head of Communication Policy and Support, CICR, Comité international de la Croix-Rouge.

En qualité d’experts indépendants :

  • Hélène Mariéthoz, curatrice indépendante ;
  • Ivan Vuarambon, architecte, membre du Corps Suisse d'Aide Humanitaire de la DDC - Direction du développement et de la coopération à Berne.
Les cinq finalistes et leurs travaux
  • « Transport maritime : la mer invisible » de Christelle Currat, Bachelor en Communication visuelle ;
  • « Différences invisibles » de Sarah Fauriel, Bachelor en Communication visuelle ;
  • « Toujours Plus d’Orteils » de Louise Hastings, Bachelor en Communication visuelle ;
  • « Profilage Facial » de Marta Revuelta, Master en Media Design ;
  • « The Pussy Talk » d’Anne-Soorya Takoordyal, Bachelor en Communication visuelle.
Des nouvelles des lauréats

Marta Revuelta, gagnante de la 4e édition du Prix Art Humanité :

« Recevoir le Prix Art Humanité est non seulement une belle reconnaissance et un facteur de motivation mais aussi un encouragement définitif pour la poursuite de ma pratique artistique.

À l'occasion de la remise du prix, nous avons fait de nombreuses rencontres et créé des liens qui nous ont aidés à élargir nos perspectives et qui ont débouché sur de passionnantes collaborations.

Nous avons notamment été invités à présenter la pièce lors du symposium Digital Risks in Situations of Armed Conflict organisé par le CICR à Londres. Cette collaboration a largement contribué au développement du projet. Par son soutien financier, l'organisation internationale a rendu possible la finalisation de la machine de profilage, le passage du stade de prototype expérimental à dispositif fonctionnel, renforçant ainsi son impact et sa crédibilité lorsqu’elle est présentée comme artefact critique. Mais cette exposition orchestrée par l’organisation fut aussi une occasion unique et privilégiée de rencontrer des personnes d’expérience qui, par leurs retours, ont fait évoluer le projet. En effet, cela a été pour nous une expérience des plus enrichissantes et formatrices en termes de communication et de relations publiques.

De plus, grâce à la visibilité obtenue par ce prix, nous avons reçu une demande croissante de la part d’institutions culturelles au niveau international pour présenter l’installation, telles que le Mirage Festival à Lyon en France ou l’Athens Digital Art Festival en Grèce. 

Nous tenons à remercier la Croix-Rouge genevoise, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et la HEAD – Genève pour leur confiance et leur soutien, ainsi que tous les organisateurs et partenaires du Prix Art Humanité. »