Mimosa du Bonheur

Des bouquets de mimosa
En partenariat avec Caritas Jeunesse et le CPV, la Croix-Rouge genevoise se mobilise les 25 et 26 janvier prochains pour vendre du mimosa et ainsi pouvoir offrir des loisirs aux enfants défavorisés.

Depuis 1948, la vente annuelle du mimosa constitue une action de solidarité et d’entraide, reconduite chaque année en Suisse romande. Elle a pour but d’apporter une aide financière ponctuelle (par exemple participation à des camps de vacances) à des enfants et des adolescents provenant de familles faisant face à des difficultés sociales et financières.

L’action Mimosa du bonheur couvre la Suisse romande et une partie proche de la Suisse alémanique. Elle regroupe sous forme de partenariat les associations Croix-Rouge, des institutions caritatives et des sociétés pédagogiques cantonales. À Genève, la Croix-Rouge genevoise, le CPV et Caritas jeunesse organisent conjointement l’action. L’Association suisse du Mimosa du bonheur (ASMB), dont le siège est à Yverdon-les-Bains, est l’organisation faîtière qui gère l’action mimosa au niveau national. Elle est responsable de la gestion générale de l’action (logistique, commande et acheminement des fleurs, administration, informatique, comptabilité). 

La vente du mimosa du bonheur est invariablement fixée au dernier samedi du mois de janvier. L’ensemble des partenaires suisses gèrent la vente sur le terrain dans plus de 400 localités et 1 000 points de vente.

Bénéficiaires
  • Dans chaque canton, les produits de l’action Mimosa du bonheur sont répartis entre les différents partenaires au prorata du chiffre d’affaires réalisé lors de la vente ;
  • les bénéfices de la vente du mimosa sont distribués aux enfants issus des familles les plus démunies de nos régions qui en font la demande. Les prestations financières sont attribuées de façon unique et ponctuelle. Ce sont des aides sociales individuelles versées à titre de don ;
  • l’attribution d’une prestation financière est faite sur la base de critères tels que le revenu minimal social de la région considérée et de la situation familiale du demandeur ;
  • les montants attribués ne couvrent pas la totalité des frais demandés mais constituent une contribution substantielle aux frais occasionnés par un camp de vacances ou une activité de loisir.
Données clés
  • Chaque année, la vente de fleurs est organisée afin de récolter de l’argent destiné à aider les enfants du canton ;
  • 360 bénévoles (coordonnés par la Croix-Rouge genevoise, le CPV et Caritas jeunesse) participent à la vente des fleurs à Genève ;
  • des centaines d’enfants peuvent partir en vacances grâce aux fonds récoltés.